Menu Fermer

Investir en SCPI fiscale : une stratégie pour alléger ses impôts

SCPI fiscale

Tout investisseur cherche toujours les meilleurs moyens de réduire ses contributions fiscales. L’investissement en SCPI fiscale est une aubaine pour arriver à cette fin. Cette réduction d’impôt est réglementée par la loi Scellier et confère un bon nombre de prérogatives aux investisseurs.

Définition d’une SCPI fiscale

Avant de pouvoir comprendre la SCPI fiscale, il faut d’abord comprendre ce qu’est une SCPI. C’est le sigle pour « société civile de placement immobilier ». L’investissement en SCPI est un peu particulier. Il ne fonctionne pas comme tous les autres. Aussi, dans cette forme de placement immobilier, on n’a pas besoin d’être propriétaire d’un immeuble. Tout ce dont on a besoin c’est d’un budget. C’est alors qu’on va confier à une société de gestion un fonds à titre de parts. Celle-ci va l’utiliser pour des activités immobilières et ainsi créer des sources de revenus.

L’investisseur touche des intérêts calculés sur la base de sa part. Comme dans toutes les sociétés, il touche un dividende. Le principe fiscal veut que toute forme de revenu soit imposable, aussi tout dividende est assujetti aux impôts. Tout le monde voudrait bénéficier d’une réduction d’impôt pour diminuer ses charges. Pour ce faire, on peut investir en SCPI fiscale.

En SCPI fiscale, les investisseurs bénéficient d’une réduction d’impôt. Elle fonctionne comme toute autre SCPI, mais certains statuts particuliers font que les contributions fiscales sont réduites. Une SCPI fiscale est tout simplement une SCPI investie avec des avantages fiscaux. Il existe d’ailleurs plusieurs moyens d’optimiser ses impôts dans le cadre d’une SCPI.

Les avantages de l’investissement en SCPI fiscale

Personne ne dira non à une réduction fiscale. C’est une réduction des charges au profit des bénéfices. Les gains sont pourtant l’objectif principal de tout travail. On ne doit pas négliger les réductions d’impôt offertes par certains dispositifs de loi. Ils peuvent conférer des avantages allant jusqu’à 21% de réduction.

En SCPI Pinel, la carotte fiscale est de 18% à 21% par rapport à la somme investie par l’épargnant. Ensuite, ce taux va varier selon la durée de détention.

L’investissement dans l’immobilier neuf est régi par la loi Scellier. Il permet de profiter d’un avantage fiscal intéressant. La réduction d’impôt pour cette option est l’équivalent de 13% du montant de l’investissement. Elle est valable sur 9 ans.

En matière de SCPI Malraux, la réduction d’impôt est de 18%. Elle s’effectue en une seule fois au cours de l’investissement. À savoir que les économies d’impôts bénéficiées par l’épargnant ne sont pas prises en considération dans le plafonnement total des niches fiscales.

Comme pour les SCPI de rendement, les SCPI fiscales offrent à l’épargnant la possibilité de constituer un patrimoine immobilier à prix accessible. Ainsi, on peut recourir à un investissement sur mesure dès la somme de 5 000 euros.

Une astuce pour faire durer ses profits dans le temps est de bloquer ses épargnes. Aussi, l’épargnant peut conserver son épargne tout en recevant (sur le long terme) des rendements allant de 2% à 2,5. Dans le cas de certains investisseurs, la SCPI fiscale peut même constituer une bonne issue pour se faire une retraite supplémentaire.